Nos appareils auditifs

Découvrez un large choix d'appareils auditifs dans nos laboratoires Auditiv'Solutions

MONSIEUR JETTAIN, NOTRE SPÉCIALISTE DE L’AUDITION VOUS PRÉSENTE

LES APPAREILS AUDITIFSLE MÉTIER D’AUDIOPROTHÉSISTE

 Quelles marques d’appareils auditifs préconisez-vous et pourquoi ?

Dans les cas de patients très dynamiques, nous avons tendance à choisir la meilleure des technologies. En l’occurrence, Phonak et Resound qui ont une longueur d’avance concernant la compréhension dans le bruit.

Pour les personnes ayant des contacts en groupe moins fréquents, des gammes d’appareils auditifs Phonak, Unitron ou Signia suffiront. Ces catégories d’appareils proposent des options de confort très satisfaisantes pour ce type de public. Nous recommandons également les aides auditives Phonak pour leur système de recharge (avec batterie lithium ion). Cette marque offre une très bonne fiabilité et est garantie 4 ans.

CLIQUEZ SUR NOS MARQUES POUR EN APPRENDRE PLUS

Découvrez la marque d'aides auditives Phonak dans vos centres auditifs à Douarnenez, Guilvinec et Hennebont.Les appareils auditifs Widex sont à retrouver dans vos centres Auditiv'Solutions
Les aides auditives Signia sont à retrouver dans vos laboratoires de la surdité Auditiv'SolutionsRetrouvez les aides auditives Oticon chez Auditiv'Solutions
Les appareils auditifs Unitron sont à découvrir dans vos centres auditifs à Douarnenez, Guilvinec et Hennebont.
La marque ReSound est à découvrir dans vos laboratoires Auditiv'Solutions
Les aides auditives Bernafon sont à découvrir dans vos centres de Douarnenez, Guilvinec et Hennebont.

Qu’est-ce qui différencie les types d’appareils auditifs ?

CLIQUEZ POUR LIRE LA RÉPONSE

Les contours d’oreille sont proposés pour les baisses auditives légères à profondes. Nous les conseillons pour les personnes souhaitant un appareil auditif avec une bonne longévité de vie. Cet appareil existe sous plusieurs modèles : puissant ou discret. Le contour d’oreille peut être à pile ou rechargeable. La caractéristique principale des contours est que toute l’électronique se situe sur le pavillon de l’oreille, dans un seul bloc. Le son sort du contour par le biais d’un tube, et est amené dans le conduit auditif.

Les appareils auditifs de type RIC sont préconisés pour les pertes auditives légères à sévères. Leur particularité est d’avoir une partie de l’électronique sur le pavillon de l’oreille, et la seconde partie dans l’écouteur, placé au sein du conduit auditif, leur donnant ainsi une meilleure discrétion. Le fil reliant le contour à l’écouteur est très fin. Les prothèses auditives RIC peuvent être rechargeables ou à pile.

L’intra-auriculaire est l’aide auditive la plus discrète, puisque que toute l’électronique s’insère dans le conduit auditif externe. Ces appareils peuvent être moulés sur mesure ou adaptés avec une collerette en silicone. Les audioprothèses moulées sur mesure sont conseillées pour les pertes auditives moyennes à sévères, tandis que aides avec la collerette en silicone sont préconisées pour les baisses légères à moyennes. Les intra-auriculaires avec collerette siliconée ont l’avantage de pouvoir être moulés sur mesure par la suite, dans le cas d’une diminution brutale de l’ouïe.

Auditiv'Solutions vous recommande les aides auditives contours d'oreilles

Nos audioprothésistes vous proposent les appareils auditifs RIC

Auditiv'Solutions, vos experts auditifs vous recommandent les aides intra-auriculaire

Crédits photo
Contour d’oreille Widex | Prothèse RIC Bernafon | Intra-auriculaire Phonak 

Chez Auditiv'Solutions le métier d'audioprothésiste est une vocation

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce métier ?

Pouvoir rendre service à des personnes ayant des besoins spécifiques, mais aussi le contact humain. Le métier d’audioprothésiste demande de la technique et beaucoup de précision. La formation universitaire terminée, l’expert auditif continue sa formation tout au long de sa carrière. C’est très intéressant notamment parce que la technologie (informatique) évolue sans cesse. L’aspect médical m’a également beaucoup intéressé. La prise en charge des patients, leur suivi, le fait de les voir régulièrement, la mise en place d’un équipement auditif, le conseil, l’accompagnement, la réussite de l’appareillage, etc. Autant de choses qui m’intéressent et font que j’aime mon métier.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DE L'INTERVIEW

Parlez-nous de votre parcours pour devenir audioprothésiste

J’ai tout d’abord commencé en tant qu’opticien, le domaine du médical me plaisait déjà à cette période. C’est grâce à ce premier métier que j’ai eu l’occasion d’être dans des laboratoires d’audition, car les magasins dans lesquels je travaillais avaient le double métier d’opticien et d’audioprothésiste. J’ai donc pu voir comment travaille un professionnel de l’audition.

Ce qui m’a le plus marqué, c’est la quantité importante de matériels nécessaires à l’obtention d’un résultat correct. À l’époque, je pensais que c’était plus simple, et c’est en rentrant dans le vif du sujet que je me suis rendu compte de la complexité du métier.

Les meilleurs souvenirs que je garde, ce sont les moments où je ressens de la gratitude chez les patients que j’ai accompagnés, des personnes qui rencontraient des difficultés auditives et pour qui nous avons trouvé la solution qui leur convenait.

Le métier d'audioprothésiste pour aider les personnes âgées

Quelles sont les étapes primordiales dans l’appareillage d’une personne ?

L’appareillage d’une personne commence par son dépistage auditif. Ce test peut être réalisé chez un médecin généraliste, un audioprothésiste, à la médecine du travail ou encore lors des Journées Nationales de l’Audition. Il faut ensuite rencontrer un médecin ORL afin de confirmer la nécessité de se faire équiper. L’étape suivante consiste à se renseigner auprès d’un audioprothésiste.

Lors de ce rendez-vous, l’expert auditif réalise une anamnèse (questionnaire de santé d’une cinquantaine de questions). Le spécialiste de l’ouïe répond à toutes les interrogations du patient : combien coûte l’équipement, comment est-il remboursé, sera-t-il discret, etc. L’expert procède ensuite au bilan audioprothétique qui permettra de personnaliser le paramétrage des prothèses auditives, et donc une meilleure adaptation pour le patient. Le rendez-vous se termine par la prise d’empreinte de l’oreille.

Les étapes d'un appareillage réussi avec Auditiv'Solutions à Douarnenez, Guilvinec et Hennebont.

Dix jours plus tard, le patient récupère ses appareils auditifs et démarre la période d’essai gratuite durant un mois minimum. Les rendez-vous de contrôle sont rythmés toutes les unes à deux semaines selon les cas. Un bilan est réalisé à chaque visite, permettant de réajuster les réglages si besoin. L’aide auditive est donc réglée petit à petit, le temps que le patient se réacclimate progressivement à son nouvel environnement sonore. La période d’essai se termine lorsque la correction auditive optimale a été atteinte, et se conclue par l’achat des prothèses auditives. Chez Auditiv’Solutions, nous atteignons 98% de réussite.

L’étape suivante est le suivi audioprothétique. La période d’adaptation s’étalant sur plusieurs mois, le patient revient deux mois après l’achat de son équipement auditif, afin de réajuster les réglages en fonction de l’évolution de son audition ou de ses besoins. Par la suite, la personne revoit l’audioprothésiste au minimum tous les six mois, et ce, durant toute la durée de vie de ses audioprothèses.